Agenda
5 décembre : 18h30
PAR LA BANDE #1

Ian Menoyot / Mehdi Benallal

Samedi 5 décembre à 18h30

Début des projections à 19h

Centre Garcia Lorca
47/49 Rue des Foulons
1000 Bruxelles
(entrée : 4 euros)

PAR LA BANDE propose de découvrir un cinéma insoumis et de rencontrer les cinéastes qui le font.
Cette première séance est consacrée à Ian Menoyot et à Mehdi Benallal, avec quatre films au programme.
Du temps est prévu pour la discussion avec eux. Et une soupe bien chaude.
 
Etrange douleur encore j'ai
de Ian Menoyot
2013 -23'
avec : Lenka Luptakova et Pedro Cabanas

Un appartement à louer, une locataire, un intéressé.

 

Bois d'Arcy

de Mehdi Benallal

2012 - 24'
production : Triptyque films

J’ai vécu à Bois d’Arcy entre mes 6 et mes 10 ans. Mes souvenirs ont perdu de leur précision.

Qui sait ce que le passé me réserve ?

 

Bruocsella!

de Ian Menoyot
2013- 50' - 4/3
avec : Flora Thomas, Boris Kish, Alexandra Rice, Nicolas Luçon...
 
Seule dans l’agitation urbaine humide et persistante,
Jeanne tente de retrouver le nord.
 

 
 
La main bleue
de Mehdi Benallal
2015 - 21 minutes - 16/9 - HD
avec : Aline Pérot, Alexandre Vigne, Susanna Rabiner
production : Triptyque films

À Paris, la nuit des étoiles. Des jeunes colocataires reçoivent Alexandre, un professeur de français. On discute de la foi, des autres mondes, du sens de la vie...

Comme la nuit avance, un coeur s’ouvre.

 

Ian Menoyot

Né au Mexique, a grandi aux Etats-Unis et fait des études en France puis en Belgique. Premiers travaux vidéo : courts métrages de fiction, films expérimentaux, films sur le théâtre et la danse. En 2013 : "Bruocsella !" (premier prix au festival Côté Court de Pantin). Travaille à ce jour sur un film autour d'une rivière nommée La Senne. 

Medhi Benallal

Après une soixantaine de piges pour la revue Positif et trois ans d’études de cinéma à la Sorbonne Nouvelle, Mehdi Benallal intègre la Fémis, en section «Réalisation », en 1999. Il y réalise un documentaire sur la CNT (3 2 1 – Trois deux une). Il réalise ensuite plusieurs courts metrages dont Qui voit Ouessant (2007) tourné en super 8 et Aux rêveurs tous les atouts dans votre jeu (2011) qui doit son titre à un poème surréaliste (“Ralentir travaux”). En 2008, il assiste Jean-Marie Straub sur le tournage de Le Streghe, femmes entre elles à Buti, en Italie. En 2013, avec Bois d’Arcy, documentaire autobiographique, il rejoint l'équipe de Triptyque Films. Le film a été projeté dans de nombreux festivals. En 2015, il termine La Main bleue, improvisation collective entre fiction et documentaire, récit et atmosphère, naturalisme et fantastique... Depuis 2009, ses articles consacrés au cinéma sont publiés dans Le Monde Diplomatique.